Un salaire correspondant à ses compétences est assez motivant, surtout lorsqu'il s'agit d'un premier salaire. Seulement, en entrant dans le monde du travail pour la première fois, le salaire n'est pas toujours à la hauteur de nos espérances. Pourquoi alors ne pas tenter de négocier votre futur salaire durant votre entretien d’embauche ?

Bien évidemment, la question du salaire pendant un entretien d’embauche est un sujet assez sensible. Il faut donc prendre certaines précautions sous peine de voir le poste vous filer entre les doigts. Ne pas se précipiter et être sûr de soi, font partie des qualités que vous devez posséder si vous voulez obtenir un salaire à la hauteur de ce que vous méritez. Mais alors, comment bien négocier son premier salaire sans commettre d’erreurs et surtout, comment savoir ce que l'on vaut réellement ?

Savoir mettre en avant ses atouts

Aborder la question du salaire en entretien d’embauche peut paraître très difficile. Très souvent, une personne qui postule pour obtenir un premier emploi se sent en position de faiblesse, manquant parfois d'atouts à mettre en avant. Elle se contente alors de répondre aux questions posées par le recruteur, mais ne veut en aucun cas le contredire ou lui donner des raisons de lui refuser le poste. Durant un premier entretien, l’employeur ne vous connaît pas encore. Il ne dispose que des informations présentes dans votre CV et votre lettre de motivation. A vous de montrer à quel point vous pouvez lui être indispensable pour son entreprise. Pour cela, il est essentiel de faire le point en amont sur ce que vous voulez, ce que vous valez et où vous voulez aller.

Plus vous montrerez votre intérêt pour le poste et pourrez mettre en avant des compétences, techniques ou comportementales (n’oubliez pas les soft skills !) bénéfiques à l’entreprise, meilleures seront vos chances d’obtenir ce que vous voulez.

En ayant un discours confiant, il est tout à fait possible de parler du salaire en entretien. Cela montrera à l’employeur votre détermination et votre motivation pour le rejoindre.

Rester réaliste côté salaire

Voici certainement l’erreur la plus commune des candidats moins expérimentés qui veulent négocier un salaire en entretien sans utiliser de fourchette. En étant trop gourmand, le recruteur ne vous prendra pas au sérieux et vous refusera le poste, ce qui serait fort dommage. Bien évidemment, le but n’est pas de vous sous-estimer, mais plutôt de demander un montant réaliste (basez-vous par exemple pour cela sur les études de rémunérations), et sur lequel vous pourriez être tous les deux d’accord.

Pour pouvoir estimer et négocier son salaire, il est, par exemple, possible de se baser sur les salaires habituellement pratiqués dans la profession et la région, en prenant en compte, bien sûr, ses compétences. Dans tous les cas, mieux vaut se rendre à son premier entretien avec une idée en tête, ce qui facilitera la négociation par la suite.

Trouver une alternative

Dans le cas où ni vous, ni le recruteur n’êtes d’accord sur le montant du salaire, trouvez une alternative. Ne faites surtout pas durer les négociations trop longtemps, car cela pourrait vous porter préjudice. Ainsi, si le recruteur est ferme et définitif sur le salaire, essayez d'évaluer le poids des éventuels avantages du poste comme les tickets restaurant, le treizième mois, la mutuelle… En revanche, comme pour le salaire, restez subtil dans votre approche. Si vous n’arrivez pas à négocier votre salaire exactement comme vous l’auriez souhaité au moment de votre embauche, vous pourrez tenter à nouveau des négociations une fois que vous serez dans l’entreprise, quand vous aurez fait vos preuves (par exemple à l’occasion de votre entretien annuel d’évaluation si ce moment s’y prête dans votre organisation).

Négocier son premier salaire peut paraître prétentieux, mais voyez-y plutôt un réel avantage pour vous. Cela permet également de partir sur une base saine avec votre employeur.

Retrouvez nos études de rémunération et découvrez si vos prétentions salariales correspondent au marché actuel.

Articles les plus lus