Eh oui, le football, c’est un sport, mais c’est aussi un métier. Le 17 mai dernier, Didier Deschamps annonçait sa « liste des 23 », pour le Mondial 2018. 23 joueurs, parmi des milliers de professionnels, des millions de passionnés. Le sélectionneur se faisait recruteur de talents...

Être sélectionneur de l’Equipe de France, c’est un peu comme être recruteur​

L’objectif est le même : il s’agit de trouver pour chaque poste l’élément, le profil le plus adapté pour mener à bien la mission que l’entreprise s’est fixée. Pour emmener l’entreprise le plus loin possible, gagner en performance et gagner tout court.

Pour un footballeur, on recherchera la vitesse, la technique, l’endurance. La puissance, la précision du centre, la qualité des passes, le mental. La finesse. L’expérience des grands matches ou au contraire la fougue et l’énergie débordante de la jeunesse. L’œil objectif pour apporter un « coup de jeune ». Tout joueur ne réunira pas toutes ces qualités, mais la finalité est que toutes se retrouvent dans l’équipe. Qu’elles se complètent ainsi pour atteindre les plus hauts niveaux de performance. Pour aller toujours plus loin.

Le bon profil au bon poste, dans le bon projet​

Comme pour un recrutement classique, on ne sélectionnera pas nécessairement le candidat le plus expérimenté, - car l’expérience peut se trouver ailleurs dans l’équipe -, mais le plus apte à tenir le rôle qu’on a imaginé pour lui, au sein d’un groupe. Le plus apte à mener à bien une mission que l’on a définie, de par son expertise, sa maîtrise technique mais aussi ses qualités comportementales et sa personnalité. Celui aussi dont les valeurs seront le plus en adéquation avec celle du groupe.

Quand un joueur prend la place d’un autre dans la sélection de Didier Deschamps, ce n’est pas nécessairement parce qu’il est « meilleur » qu’un autre, resté au bord du chemin. C’est par contre qu’il correspond mieux à la globalité du projet. De par ses compétences nous l’avons dit, de par sa personnalité aussi pour beaucoup. Il en va de même pour un candidat. A l’heure du choix, certains professionnels restent sur le carreau parce que leur attitude ou leurs aspirations ne cadrent plus avec les besoins du sélectionneur. Comme le sélectionneur, le recruteur est à la recherche de l’équilibre optimal qui mènera à la performance d’un groupe, d’une entreprise. Trouver le candidat compatible avec le projet, qui saura se fondre dans l’équipe pour que celle-ci "performe" le mieux possible. Trouver le candidat dont les compétences permettront à l’entreprise d’avancer, en toute sérénité.

Recruteurs et sélectionneurs ont une mission en commun.

Le métier de consultant en recrutement vous intérresse ? Rejoignez PageGroup !

Si vous êtes en recherche d’emploi, visitez la section candidats.

Vous cherchez à recruter ? Contactez-nous

Articles les plus lus