La gestion de l’alternance n’est pas touhours la priorité des RH. Elle passe après les embauches en CDI et CDD.

Dans de nombreuses entreprises, la campagne d’alternance est ainsi confiée à une nouvelle recrue du service RH.

Pourtant, l’enjeu est grand pour les entreprises.

Le recrutement d’alternants : un enjeu stratégique

Un bon alternant, c’est une potentielle embauche en CDI après une période de formation dans l’environnement de l’entreprise. C’est donc l’économie pour l’entreprise de la recherche d’un candidat et l’assurance d’une recrue qui adhère aux valeurs et qui se plaît sur son poste. Deux éléments non négligeables, et clés pour la rétention des talents. Les services RH qui en ont pris conscience, et qui ont de ce fait mis l’alternance au cœur de leur stratégie, atteignent plus de 50% d’embauches en CDI suite à l’alternance. Dans un contexte où la pénurie de candidats touche de nombreux secteurs (IT, industrie, banque, BTP, …), capter et former les meilleurs talents le plus tôt possible est indispensable.

Des recrutements complexes qui nécessitent un accompagnement

Les recrutements d’alternants sont plus complexes qu’il n’y paraît. Tout d’abord parce qu’évaluer un candidat sans expérience nécessite de fonder son analyse sur le savoir-être et le potentiel, ce qui n’est pas si simple. Ensuite, parce qu’il faut tenir compte de la saisonnalité de l’alternance, qui nécessite d’allouer des ressources à temps plein de mars à juillet.

Lire la suite de l'article sur Le Journal du Net.

Vous êtes prêts à externaliser votre recrutement ?

Faites appel à Page Outsourcing, spécialiste des recrutements volumiques.

Articles les plus lus