Il y a quelques temps, nous avions partagé avec vous les meilleures excuses pour justifier un retard au bureau. En ces temps particuliers, où bon nombre de salariés se retrouvent en télétravail et enchaînent les réunions Teams, Zoom ou autres Meet et Skype, certaines excuses comme les problèmes de transports ou la tâche sur la cravate ne vous sauveront plus. Par souci d’adaptation, nous vous proposons donc quelques pistes pour justifier d’une arrivée tardive en réunion en visio.  

Dans les réunions en visoconférence, il y a toujours (au moins) un retardataire. Celui qu’on attend en parlant météo ou en commentant l’actu des derniers jours. Et malheureusement, ce retardataire, souvent, c’est vous. Et le pire, c’est que vous avez de bonnes raisons d’être en retard, c’est pas que vous y mettiez de la mauvaise volonté, mais quand ça veut pas, ça veut pas... Vraiment. 

Sans en faire trop, disons-le, la technologie c’est sympa mais ce n’est pas fiable à 100%. Et vous, la technologie, elle ne vous aime pas. Une fois c’est le micro qui plante, une autre tout l’écran qui se fige et le PC qui s’essouffle, une autre encore votre caméra qui n’est pas détectée, quand ce n’est pas tout à la fois. Et ça malheureusement, vous n’y pouvez pas grand-chose, et ça ralentit votre accès à la salle de réunion virtuelle... No stress, dans 10 minutes vous y êtes, le temps de tout relancer.  

>> Lire aussi : Comment justifier un retard au bureau ? 

Vous vous prépariez pour votre réunion, exceptionnellement même, 15 minutes en avance ! (Pour éviter justement les soucis techniques). Et là, c’est le drame ! Windows s’est senti pousser des ailes et vous envoie une mise à jour de derrière les fagots (mais surtout de 45 minutes). Et sur l’écran bleu, vous lisez “veuillez ne pas éteindre votre ordinateur”. Vous hésitez entre jeter d’écran et l’ouverture d’un gouffre sous vos pieds dans lequel disparaître... Notre conseil : envoyez un message à vos collègues et allez vous faire un café (mais attention, cf point 4). 

>> Lire aussi : Comment rester motivé(e) en télétravail ? 

En télétravail comme au bureau, il n’est pas rare que les réunions s’enchainent. C’est d’ailleurs peut-être même pire en télétravail. On saute d’une visio à une autre, sans une minute pour respirer. Et quand la réunion précédente s’éternise un peu et que votre interlocuteur n’a pas le même agenda que vous, il arrive que ça dépasse... “Je vais devoir y aller, j’ai un autre call”... ”Ah oui, bien sûr, pas de souci ! Donc je te disais, j’aimerais qu’on....”. Et vous voilà reparti(e). A côté, vous recevez le premier message d’autres collègues en attente : “Dispo ?”. 

>> Lire aussi : Comment éviter le mal de dos en télétravail ? 

Si tout le monde n’emmenait pas son café, sa bouteille d’eau ou son mug de thé en réunion “physique”, il est clair que 97,3%* des gens ont aujourd’hui une boisson, le plus souvent sans bouchon, à proximité de leur PC (*selon une étude non certifée). Un geste un peu ample, un oubli, et c’est la tasse qui vole, la bouteille qui se renverse, et l’urgence de l’éponge et ce call qui commence une nouvelle fois sans vous. Mais là, franchement... 

>> Lire aussi : Télétravail : attention au burn-out ! 

Et puis il y a ça aussi... le jour où on se trompe de jour ! Ça arrive, réellement. Et pour peu qu’il y ait eu un jour férié dans la semaine, c’est d’autant plus légitime de se tromper. “La vache, ce lundi de Pâques, il m’a mis(e) dedans, je croyais qu’on était mardi !”. Mais on était mercredi, et la réunion était à 11h30. Il est 13h45. 

>> Retrouvez tous nos conseils "vie de bureau" dans notre rubrique dédiée

Articles les plus lus