« C’était en décembre 1998, je rentre dans la salle de pause de mon entreprise et je tombe immédiatement sous le charme de celle qui sera (et est toujours) la femme de ma vie. » Ce témoignage est loin d’être unique. Selon notre étude menée à l’occasion de la Saint-Valentin, plus d’1 Français sur 3 a déjà eu un « crush » pour l’un(e) de ses collègues. Mais à l’heure du Covid, du télétravail et du boom des applications de dating, on peut se demander si l’entreprise est encore un lieu de rencontres privilégié…

Covid et travail hybride : quand les écrans ont remplacé la machine à café pour rencontrer son âme sœur au bureau

Dans notre étude sur les relations amoureuses au travail,  37% des Français ont déjà développé un « intérêt sentimental particulier » pour un(e) collègue. Simple fantasme ? Pas vraiment puisque parmi eux, 59% ont concrétisé… et 24% sont même toujours en couple avec l’être aimé !

 « Je me suis trompé de salle de réunion. J’ai ouvert la porte de son bureau et nous avons commencé à faire connaissance. 12 ans plus tard, nous sommes toujours ensemble. »
 
Et le développement massif du télétravail depuis la crise du Covid n’a pas vraiment changé la donne puisque la moitié des salariés estiment qu’il n’est pas plus difficile qu’avant la crise de faire des rencontres amoureuses au travail.
 
« Malgré le Covid et le 100% télétravail, j’ai fait la connaissance d’une nouvelle collaboratrice avec qui j’ai dû travailler uniquement à distance. Un jeu de séduction s’est installé au fur et à mesure de nos échanges en visioconférence. A la fin de la crise, la première chose que j’ai faite, ça a été de l’inviter à déjeuner pour faire vraiment connaissance. »
 
Si avant la crise du Covid, les occasions de se rencontrer entre collègues étaient plus fréquentes à la machine à café, lors de déjeuners, de pots ou d’évènements d’entreprise (séminaires, incentives, soirées de Noël, etc.), aujourd’hui, force est de constater qu’elles peuvent aussi avoir lieu par écrans interposés ! 
 
>> Lire aussi : Covid-19, top 5 des impacts sur l’environnement de travail.

Histoires d’amour en entreprise : les jeunes moins tentés et des relations qui durent !

Les jeunes semblent moins enclins à avoir des relations amoureuses avec leurs collègues : 67% des moins de 30 ans n’ont eu aucun intérêt sentimental pour un(e) collègue et parmi ceux qui en ont eu un, seuls 42% l’ont concrétisé. Et pour cause, c’est en général sur les applications de dating (Tinder, Bumble, Fruitz, etc.) que les jeunes français rencontrent l’amour : 41% des 25-34 ans admettent utiliser au moins une application de rencontre contre 22% de l’ensemble des Français**.
 
C’est donc surtout pour la génération des « quinquas » que le bureau était ou est encore « the place to be » pour nouer une idylle puisque 70% des plus de 50 ans qui en ont pincé pour un(e) collègue déclarent avoir concrétisé la relation, et 45% sont encore en couple ! De manière générale, on note que les relations amoureuses nouées au bureau –  toutes générations confondues – ont été suivies puisque pour 48% des personnes ayant concrétisé la relation, celle-ci aura duré quelques mois, et pour 39% quelques années.
 
>> Lire aussi : Le retour au bureau, pas si pire ?

Mais… l’amour au bureau ça reste compliqué et de préférence pas avec son supérieur hiérarchique !

Même si 60% des couples de bureau sondés estiment que leur relation au travail n’a pas eu d’impact sur leur carrière, la méfiance s’impose tout de même. Amour et jeux de pouvoir ne font pas toujours bon ménage. C’est pourquoi, 83% des personnes ayant développé des sentiments amoureux pour l’un(e) de leurs collègues n’avaient pas de lien hiérarchique avec lui. Il est en effet vite arrivé d’être « accusé » d’un manque d’objectivité quelconque ou de favoritisme. 
 
D’autre part, les histoires d’amour ne finissent pas toujours bien. Pour 15% des personnes ayant concrétisé leur intérêt sentimental, cette relation aura duré seulement le temps d’une nuit (20% des hommes contre 9% des femmes)… Alors, avant de vous lancer, ayez en tête que si survient la rupture, vous devrez croiser votre ex tous les jours et supporter peut-être, les bruits de couloirs...
 
Pour autant, on ne décide pas de qui on tombe amoureux et beaucoup voient comme une force le fait de travailler avec leur partenaire dans la vie. D’ailleurs, 8% des personnes ayant eu une relation amoureuse au travail déclarent que celle-ci leur a permis d’améliorer la collaboration entre eux ou leurs équipes. S’il y avait un code du travail amoureux, la première règle serait donc d’être discret. Vous connaissez l’adage : « pour vivre heureux, vivons cachés » !

Amour, amitié et Covid : les Français se confient sur leurs relations au travail de Page Personnel
 

* Questionnaire administré du 1er au 10 décembre 2021 mené en ligne auprès de 2049 répondants.
** Etude YouGov France.

Vous êtes en recherche d'emploi ?

Découvrez toutes les offres disponibles sur notre site.

Postulez maintenant

Job Match

Gagnez du temps et accédez directement aux offres d'emploi qui vous correspondent !

Téléchargez votre CV

Articles les plus lus