En mettant l’économie à l’arrêt, la crise du Coronavirus a inévitablement impacté le marché de l'emploi. Isabelle Bastide, Présidente de PageGroup France (Page Personnel, Michael Page, Page Executive, Page Outsourcing) revient sur cette crise sanitaire et ses conséquences.

 
1. A l'annonce du confinement, quelles actions les entreprises ont-elles mises en place ?

De manière générale, les entreprises ont avant tout mis en place des plans de continuité d'activité dès le début du mois de mars, et ont accéléré leur transformation à l'annonce du confinement le 16 mars. Pour celles qui le pouvaient, le basculement en télétravail a été l'option choisie pour assurer cette continuité et préserver ainsi au maximum les emplois. Dans certains secteurs malheureusement (restauration, évènementiel, ...) à l'arrêt total, les missions d'intérim ont rapidement été arrêtées. D'autres organisations ont mis en place du chômage partiel grâce aux mesures déployées par le gouvernement en vue de limiter l'impact de la crise sur notre économie. On constate que les entreprises se sont adaptées au mieux, ont révisé leurs investissements pour contrôler leurs coûts au maximum afin de faire face à la période et anticiper un redémarrage en ayant préservé, et même formé, autant que possible leurs ressources humaines dans l'intervalle.

>> Pour en savoir plus, écoutez notre podcast : Culture d'entreprise, l'engagement humain une clé pour sortir de la crise.

2. Quel a été l'impact de la crise du Covid-19 sur les recrutements ?

Fort. L'impact a forcément été fort même si toutes les entreprises n'ont pas abandonné leurs projets de recrutement. L'intérim a été fortement touché dès le début de la crise et les organisations sont encore dans l'attente d'une visibilité plus claire sur l'avenir. Pour l'instant et malgré le déconfinement, le maître-mot pour beaucoup est la prudence.

>> Lire aussi : Le recrutement face au Covid-19.

3. Certains secteurs ont-ils continué à recruter ?

L'activité a continué bien sûr pour assurer les recrutements dans les secteurs encore actifs de l'économie. Je pense notamment aux acteurs de la chaîne logistique qui ont permis l'approvisionnement des supermarchés et des sites d'e-commerce, aux experts de l'IT garants du bon fonctionnement des applications et outils pour les entreprises évoluant à distance entre autres, sans oublier plus particulièrement les experts de la cybersécurité, ou encore les acteurs du Digital de manière générale parce que le web ne s'arrête pas.

4. Les processus de recrutement se sont-ils poursuivis ?

Pendant le confinement, et aujourd’hui encore, nos consultants poursuivent leurs activités de recherche de talents pour nos clients, mais à distance et avec un rythme aménagé, en phase avec l'activité de notre secteur. Les entretiens se font naturellement par visioconférence grâce aux différents outils disponibles, les échanges avec nos clients par téléphone, e-mail ou vidéo également. Le processus de recrutement et son suivi restent les mêmes, mais les rencontres physiques ont été remplacées par des échanges virtuels.

>> Lire aussi : Comment recruter à distance ?

Par Isabelle Bastide, Présidente de PageGroup en France (cabinets de recrutement Page Personnel, Michael Page et Page Executive). Elle est l’auteure du livre Le recrutement réinventé (Cherche Midi éditeur). Ses prises de parole sur les questions d’acquisition des talents, de diversité, d’égalité des chances et de gestion du changement en entreprise en font une intervenante clé sur les thématiques liées à l’emploi. Suivez-la sur Twitter !

Si vous êtes en recherche d’emploi, visitez la section candidats.

Vous cherchez à recruter ? Contactez-nous

Articles les plus lus