La comptabilité reste stratégique pour l’entreprise

Globalement, les métiers comptables ont toujours été protégés, dans une certaine mesure, des cycles économiques. Les dirigeants ont en effet toujours besoin de suivre et d’analyser la performance de leur entreprise pour prendre des décisions éclairées. Par ailleurs, la majorité des tâches « routinières » en comptabilité sont liées à des obligations légales (établissement du bilan, déclarations fiscales, …) ce qui rend impensable leur suppression pure et simple. Les emplois comptables seront-ils pour autant toujours assurés au niveau local dans les années à venir ?

Menaces et opportunités : le panorama change

Dématérialisation, automatisation des tâches les plus répétitives et délocalisation sont trois éléments qui apparaissent comme une menace pour les métiers de la comptabilité. Mais les mutations du paysage économique créent aussi de nouvelles opportunités.
Prenons la délocalisation par exemple. Les projets de mise en place de « shared services centers off-shorés » restent plutôt l’apanage des grands groupes, si bien que le phénomène de transfert des postes comptables à l’étranger reste relativement marginal. Sans compter que toutes les tâches liées à l’exploitation ou à un contexte local comme le recouvrement, la fiscalité ou encore l’analyse de la performance opérationnelle peuvent difficilement être centralisées à l’étranger. La menace reste donc pour l’heure limitée.
La concentration des entreprises (fusion, acquisition) peut, certes, détruire les postes en doublons mais entraîne souvent en parallèle la création de nouveaux emplois, plus orientés vers l’analyse et le suivi de l’activité avec notamment la mise en place de reportings avancés pour suivre les résultats et piloter l’activité. Aujourd’hui, même les PME cherchent à se doter de ce type de compétences et recrutent des contrôleurs de gestion qui ne pouvaient auparavant faire carrière qu’au sein des groupes. Les besoins des entreprises évoluent, la structure même des services comptables mute en réaction : pour autant, les expertises comptables semblent conserver toute leur dimension stratégique.

Avantage aux profils les plus en adéquation avec les nouveaux besoins des entreprises

Les mutations que nous vivons au sein des Directions Administratives et Financières ne peuvent pas être ignorées. Elles impliquent souvent des évolutions dans les profils dont les entreprises ont et auront besoin. La pratique de l’anglais devient, à l’instar de la capacité à communiquer et à travailler sur des projets transverses, de plus en plus importante pour rester employable. Les profils les plus agiles ayant l’envie de sortir de leur zone de confort bénéficieront de l’effet actuel du marché. Pour les autres, puisque les principes de Darwin s’appliquent aussi aux organisations, l’avenir pourrait se révéler plus compliqué à moins d’anticiper et de suivre les formations adéquates. De nature positive, je crois au fait que les filières de formation évoluent et que les jeunes diplômés en comptabilité ou gestion arrivant sur le marché du travail auront des profils alignés avec ces nouvelles attentes ; un élément clé pour limiter les écarts en termes d’employabilité entre les profils qualifiés et les autres.
Article initialement publié sur www.dogfinance.com
Par Pierre Rabozzi, Directeur Senior chez Page Personnel. Passionné par les questions de management et de leadership en entreprise, il encadre une équipe de consultants spécialisés sur les métiers de la finance et de la comptabilité et intervient depuis plus de 10 ans sur des problématiques RH et de recrutement.
Si vous êtes en recherche d’emploi, visitez la section candidats.

Vous cherchez à recruter ? Contactez-nous

Articles les plus lus