Complémentaires aux compétences techniques (hard skills), les soft skills, compétences comportementales, sont de plus en plus valorisées par les recruteurs. La majorité des entreprises affirment même accorder autant d’importance aux soft skills qu’aux hard skills. Et c’est bien souvent lors de l’entretien d’embauche que tout se joue pour le candidat. Selon Abdelhamid Benhamma, Directeur chez Page Personnel : « Les hard skills permettent de décrocher un entretien d’embauche, les softs skills permettent de le réussir. ». Nous vous avons déjà préconisé quelques attitudes à adopter de l'entretien d'embauche. Voici à présent nos conseils pour mettre en avant vos soft skills lors de cette étape cruciale du processus de recrutement.

Identifier ses soft skills

Pour parler de ses qualités sur son CV, il est important de savoir les identifier d’une part, les mettre en avant d’autre part. Attention ce faisant à ne pas tomber dans le piège des soft skills « à la mode » ; vos qualités vous sont propres et sont liées à vos expériences professionnelles et à votre personnalité. Identifier ses soft skills revient donc à faire un véritable travail sur soi. Pour vous y aider, découvrez les trois grandes familles de soft skills.

Soft skills liées à la communication

  • Faculté à communiquer, prise de parole
  • Capacité à « réseauter »
  • Sens du collectif, capacité à travailler en équipe
  • Pouvoir de négociation
  • Influence
  • Amabilité/Courtoisie

Soft skills liées à l’agilité

  • Prise de recul, ouverture à la critique
  • Gestion du stress, stabilité émotionnelle
  • Ouverture d’esprit, créativité
  • Capacité d’adaptation, flexibilité, résolution des problèmes
  • Proactivité, prise d’initiative, force de proposition
  • Efficacité, capacité à travailler sous pression
  • Capacité de jugement, prise de décision

Soft skills liées à la personnalité

  • Confiance en soi, persévérance
  • Motivation, extraversion
  • Résilience
  • Organisation, gestion du temps, caractère consciencieux
  • Assertivité
  • Convergence
  • Empathie
  • Fiabilité, fidélité

Mettre en avant ses soft skills face à un recruteur

C’est lors de l’entretien d’embauche que vous allez pouvoir vous différencier par rapport aux autres candidats ;c’est ici que les compétences comportementales se révèlent cruciales. Comme on a l’habitude de le dire « la première impression est généralement la bonne » et cela est vrai également dans le recrutement. Appliquez-vous à verbaliser vos soft skills et à les contextualiser : le recruteur pourra ainsi d’autant mieux les évaluer et ainsi juger de compatibilité de votre profil avec le poste à pourvoir. 

Le conseil d’Abdelhamid ?

En amont de l’entretien, identifiez les 3 ou 4 soft skills qui vous correspondent le mieux et que vous pouvez rattacher à une ou plusieurs de vos expériences professionnelles. Pour ce faire, remémorez-vous vos différents postes et les missions ou expériences personnelles dans lesquelles ces qualités se sont exprimées.

Par exemple, un Comptable qui saura mettre en avant sa capacité à être proactif en expliquant qu’il est capable lorsqu’il décèle un problème, de l’analyser et d’y apporter une solution aura plus de chance de retenir l’attention du recruteur qu’un autre.

De même un Chef de Projet SI en charge de l’implémentation d’un nouveau logiciel dans une entreprise pourra se valoriser en mettant en avant ses soft skills liées à la communication. Pour cela il pourra expliquer qu’il doit au quotidien communiquer avec les différents services de l’entreprise, faire preuve d’un esprit analytique et surtout d’un pouvoir de négociation pour mener à bien son projet.

Mais n’oubliez pas, le plus important est de rester concret et cohérent lors de l’entretien.

Laurent Blanchard, Managing Director chez Page Personnel vous explique pourquoi le diplôme n'est plus le critère prioritaire de sélection des recruteurs : 

Découvrez plus de conseils pour réussir votre entretien d’embauche

Articles les plus lus