Plus de sens et de réactivité, un manager qui motive et inspire, un équilibre de vie préservé, … Les attentes des candidats concernant leur job idéal ont changé. Dans notre étude « Processus de recrutement, perceptions et attentes des candidats », nous nous sommes cette fois-ci interrogés sur leur vision des processus de recrutement. Nombre d’entretiens, durée, … A quoi ressemble un processus de recrutement aujourd’hui ? Comment les candidats vivent-ils cette expérience ? Et quelles sont leurs nouvelles attentes ? 

Pour les candidats, des processus bien appréhendés mais qui manquent de réactivité

En moyenne, les candidats rencontrent 3 interlocuteurs, se déplacent entre 2 et 3 fois, passent 2 à 3 entretiens pour une durée moyenne de 5 semaines ! Parce que les entretiens de recrutement permettent notamment d’obtenir des informations clés sur l’entreprise et l’environnement de travail, 82% des candidats considèrent qu’il est justifié de passer autant d’entretiens et 85% ne voient pas d’inconvénient à rencontrer plusieurs interlocuteurs. En revanche, la durée du processus semble, quant à elle, poser problème : 2 candidats sur 3 pensent que les process s’étalent trop dans le temps et 1/3 a même déjà renoncé à un poste qui l’intéressait à cause de cette raison

Pour les managers, des processus rallongés et complexifiés

Il existe des disparités entre managers et managés quant aux processus de recrutement. Si 40% des non-managers indiquent rencontrer au minimum 3 interlocuteurs dans le cadre d’un recrutement, la proportion progresse largement lorsque le recrutement concerne les managers. Ainsi, 68% d’entre eux rencontrent au minimum 3 interlocuteurs et pour 1/3 même 4 interlocuteurs ou plus. Et pour cause, les postes qui engagent une responsabilité managériale impliquent des cautions plus nombreuses pour valider expériences, compétences techniques, soft skills et aspirations du candidat. La durée s’en trouve également rallongée puisque 58% des managers déclarent avoir connu un process de recrutement de plus d’1 mois et pour 26%, plus de 2 mois. Source d’incertitudes et de questionnement, ces processus à rallonge ont pour conséquence l’abandon de près d’1 manager sur 2 en cours de parcours

Flexibilité, feed-back, culture d’entreprise, … : le parcours de recrutement idéal

Au-delà des missions et du salaire, les candidats sont aujourd’hui également attentifs à l’histoire, au fonctionnement interne et aux valeurs de l’entreprise. Ainsi, si 71% des candidats pensent que les processus de recrutement leur permettent de bien appréhender les missions du poste, 91% souhaiteraient bénéficier d’une plus grande immersion dans la culture d’une entreprise avant de la rejoindre, que ce soit au travers d’une visite des locaux ou d’une rencontre avec leur future équipe. Outre le besoin de se projeter, les candidats attendent des recruteurs des processus de recrutement plus fluides et mieux optimisés (nombre de déplacements, outils digitaux, …) : 63% apprécieraient avoir la possibilité de faire plus d’entretiens téléphoniques ou via skype et 57% aimeraient avoir accès à de nouveaux outils (CV vidéo, tests de personnalité, etc.). Enfin, pour éviter frustration et incompréhension, 52% des candidats souhaiteraient recevoir plus de feedback suite à un entretien de recrutement. Un refus de candidature expliqué de manière constructive permet en effet au candidat de mieux rebondir. 
>> Pour en savoir plus sur les nouvelles attentes des candidats, téléchargez quelques extraits du livre « Le Recrutement Réinventé », d’Isabelle Bastide, Présidente de PageGroup France.

Si vous êtes en recherche d’emploi, visitez la section candidats.

Vous cherchez à recruter ? Contactez-nous

Articles les plus lus