De nos jours, de plus en plus de salariés trouvent leur rémunération insuffisante. Dans les faits, tout le monde aimerait avoir un meilleur salaire, mais dans certains cas, au vu des compétences acquises, des réalisations et du niveau d’expérience, cela s’avère particulièrement justifié. 

Seulement, s’engager sur le sujet de l’augmentation de salaire est relativement compliqué. Il s’agit d’une question délicate que nous ne savons pas toujours comment aborder. Pour entamer une négociation salariale, il est nécessaire d’être bien préparé, de disposer d’arguments convaincants et solides, et d’avoir défini au préalable une fourchette de salaire.

Mais qu’est-ce qu’une fourchette de salaire exactement ? Quel intérêt dans le cadre d’une demande d’augmentation de salaire ?

La fourchette de salaire, l’élément indispensable de toute bonne négociation

La fourchette de salaire représente deux valeurs différentes : la fourchette basse et la fourchette haute. Le but de la fourchette salariale est de proposer à votre employeur une plage de valeurs plus ou moins large, qui vous permettra d’avoir une marge de négociation. De cette manière, si votre employeur vous propose un salaire dans cette fourchette, vous serez certainement satisfait de la proposition.

Contre toute attente,il est beaucoup plus efficace de proposer une fourchette de salaire qu’un montant fixe. La raison est simple : en proposant un montant fixe qui ne conviendrait pas à votre employeur, celui-ci risque de refuser simplement votre augmentation de salaire, ou de vous faire une contre-offre, en dessous de ce que vous aviez demandé. En revanche, en proposant une fourchette salariale, vous vous montrez ouvert à la négociation, ce qui encouragera votre employeur à vous faire une proposition dans cette fourchette. Généralement, celle-ci se situera entre la valeur basse et la valeur haute de votre fourchette, ce qui est déjà plutôt intéressant pour vous. C’est pourquoi négocier un salaire en entretien sans utiliser de fourchette serait moins efficace, et moins bénéfique pour vous.

Utilisez la fourchette de salaire à bon escient

Afin que la négociation s’avère efficace, il est important de proposer une fourchette équilibrée et cohérente. Pour ce faire, évitez de suggérer une trop grande différence entre la fourchette basse et la fourchette haute; cela démontrerait un manque de cohérence dans vos prétentions salariales et risquerait de brouiller votre négociation.

En revanche, il est beaucoup plus judicieux d’utiliser une fourchette rehaussée. En effet, avec une fourchette haute, votre employeur pourra vous faire une contre-offre située en bas de votre fourchette, mais qui restera intéressante pour vous.

La fourchette de salaire est très bien vue par les employeurs

Si vous pensez que proposer une fourchette de salaire est assez prétentieux, sachez qu’il n’en est rien. Un employé qui dévoile une fourchette de salaire à son employeur fait preuve d’une certaine assurance mais propose une certaine flexibilité dans un esprit d’ouverture. Toutes ces qualités sont très appréciées par les chefs d’entreprise; votre demande aura donc beaucoup plus de chances d’aboutir.

Toutefois, veillez à demander une augmentation pendant une période où l’entreprise dans laquelle vous travaillez est en bonne santé financière. La plupart du temps, on ne peut demander une augmentation salariale qu’une fois, ce qui veut dire que si vous faites votre demande au mauvais moment, il sera plus compliqué de la renouveler plus tard.

Afin d’obtenir un salaire satisfaisant, pensez donc à utiliser la fourchette de salaire lors de vos négociations avec votre employeur !

Pour déterminer une fourchette salariale cohérente avec votre profil, découvrez les salaires des différents métiers dans nos études de rémunérations.

Articles les plus lus