Pour bien négocier ou renégocier son salaire, plusieurs éléments sont à prendre en compte. Il ne suffit pas de demander un rendez-vous avec son supérieur et de lister ses exigences, il faut faire preuve de psychologie et d'anticipation. Le terme de « négociation » laisse entendre qu’il doit s’agir d’un échange entre deux parties ayant des intérêts différents. D’où l’importance de s’appuyer sur des faits concrets et de garder à l’esprit certaines problématiques propres à l’entreprise. Voici 3 incontournables pour négocier une augmentation de salaire .

1. Faire le point sur ce que l’on apporte

Lorsque l’on a le sentiment de ne pas être payé à sa juste valeur, il semble normal de vouloir renégocier son salaire. Vous pensez être « mal » ou trop peu payé par rapport à un nouvel arrivant ? Ou par rapport à l’un de vos collègues que vous jugez « moins performant » alors même qu’il exerce une fonction différente de la vôtre ? Attention, terrain glissant. Le premier aura peut-être une expérience tout autre, des compétences différentes des vôtres, un diplôme mieux valorisé tandis que la comparaison avec le second ne serait même pas fondée. Dans l’idéal, ne vous basez pas sur des comparaisons, toujours subjectives. Référez-vous à des supports objectifs pour « évaluer » votre positionnement (études de rémunérations, grilles de salaires internes, chiffres…) puis estimez vos possibilités en fonction de votre périmètre d’action et de vos réalisations.

Pour négocier votre salaire, gardez avant tout ces quelques conseils à l’esprit : responsabilités, initiatives, gestion des budgets, croissance exponentielle des résultats, optimisation des process…, il faut pouvoir mettre en avant des éléments qui auront clairement participé, au cours des années et mois précédant votre échange, au développement de l’entreprise et de ses résultats. Vous avez des compétences rares et des atouts à faire valoir ? Vous êtes la seule personne à même de gérer certaines situations ou d’utiliser certains outils ? Mettez ces éléments en avant afin d'appuyer votre demande d'augmentation de salaire et de convaincre votre employeur d'accepter votre demande.

2. Prendre en compte la situation de l’entreprise et le contexte économique

Il y a forcément des périodes plus propices que d’autres à la négociation. Si votre entreprise est « dans le dur », passez votre tour. Mieux vaut parfois prendre son mal en patience quelques mois et faire le dos rond avec le reste des équipes que de gâcher une opportunité de négocier. Venir à la table des négociations en période de crise peut être relativement mal perçu par un employeur qui peine à maintenir son entreprise à flot.

De manière plus générale, il est toujours bon de bien appréhender les défis de l’entreprise, son actualité, les chantiers engagés. La raison? Vous pourrez ainsi vous positionner, envisager des propositions que vous pourrez soumettre lors de votre échange afin de montrer votre investissement et vos ambitions pour l’avenir. Ne négligez pas un coup d’œil aux résultats opérationnels avant de vous lancer. Si tous les voyants sont au vert, les chances d’aboutir à un accord favorable pour vous seront forcément plus élevées.

3. Respecter l’ordre établi

Votre patron a accepté de vous rencontrer ? Exposez-lui la situation, vos résultats de l'année écoulée, vos ambitions, vos prétentions. Mais ne lui imposez pas une augmentation de salaire et laissez la discussion ouverte. Vous énoncez des faits, des arguments. Votre interlocuteur jugera de leur pertinence et de vos mérites.

Au même titre qu’un entretien d'embauche ou qu’un entretien professionnel, une négociation se prépare et implique de prendre en compte ses problématiques propres comme celles de l’entreprise. Pour négocier votre premier salaire ou une augmentation, prenez en compte tous les critères exposés ici. Et n'oubliez pas que le fait de proposer une fourchette salariale pendant votre entretien, vous permet d'augmenter vos chances de conclure les négociations avec brio.

Par ailleurs, sachez que la question du salaire est un sujet à aborder en entretien de recrutement, avec d'autant plus d'attention lorsqu'il s'agit d'un premier salaire.

Articles les plus lus