Encadré par un chef de laboratoire, un médecin ou un pharmacien, le Technicien biologiste contrôle les produits de santé et réalise des analyses biologiques. Cette profession est très demandée dans de nombreux secteurs tels que la biologie médicale, les industries agroalimentaires, le cosmétique, la recherche et le développement. Salaire, formation, diplôme, qualités et compétences, l’équipe de Page Personnel vous délivre les informations essentielles concernant le métier de Technicien biologiste.   

Quelles sont les principales missions du Technicien biologiste ?

Les missions du Technicien biologiste varient selon l'environnement dans lequel il exerce sa profession. Dans un laboratoire, il recherche de nouvelles solutions thérapeutiques ; dans une station d’épuration, il est responsable de la vérification de la qualité de l’eau ; dans une entreprise pharmaceutique, il contrôle et veille à la bonne qualité des matières premières utilisées pour la fabrication des médicaments et des produits de santé. Dans tous les cas, le laborantin occupe une fonction polyvalente composée de différentes tâches à réaliser au sein du laboratoire. 

Le Technicien biologiste travaille à partir de protocoles définis pour réaliser des analyses biologiques. Il commence par contrôler les matières premières à analyser avant de mettre des échantillons en culture. Grâce à sa maîtrise des outils de mesure, il est capable de réunir des résultats scientifiques, de rédiger un rapport complet et de l’intégrer dans le système informatique de son entreprise. 

À partir d’une documentation technique souvent complexe, le laborantin assure également la maintenance et l’étalonnage des appareils de mesure utilisés.  

Quelle formation et diplômes pour devenir Technicien biologiste ?

En France, de nombreuses formations permettent d’accéder au métier de Technicien biologiste. Toutefois, le niveau minimum requis est le Bac +2.  

Les nouveaux bacheliers titulaires d’un Baccalauréat Scientifique peuvent s’orienter vers un BTS bio-analyses et contrôles, biotechnologie, analyses de biologie médicales et biophysicien de laboratoire ou encore vers une BSA option analyses agricoles biologiques et biotechnologiques. Ces formations sont généralement proposées en alternance et permettent d’obtenir un niveau Bac +2. 

Les futurs Techniciens biologistes peuvent poursuivre leurs études avec une licence pro mention bio-industries et biotechnologies ou bien avec une spécialité industries pharmaceutiques, cosmétologiques et de santé, gestion, production et valorisation. Il existe également le BUT génie biologique, option analyses biologiques et biochimiques qui permet de devenir laborantin après trois années de formation, ce qui correspond à un niveau licence. Ces années études sont généralement proposées en alternance de manière à plonger l’étudiant dans l’environnement de son futur métier. 

BTS, BSA ou BUT, quel que soit le diplôme obtenu, le Technicien biologiste n’aura aucune difficulté à trouver un poste en CDI car les offres d’emploi sont nombreuses et les recrutements sont fréquents dans les secteurs industriels pharmaceutiques et médicaux. Page Personnel est leader du recrutement dans l’industrie médicale. Vous pouvez consulter les offres d’emploi disponibles sur notre site Internet.  

Quel est le salaire d'un Technicien biologiste ?

La rémunération du Technicien biologiste varie en fonction du secteur d’activité pour lequel il travaille, de son environnement géographique et de ses années d’expériences professionnelles. En moyenne, un laborantin débutant en CDI à Paris commence sa carrière avec un salaire de 22 à 24K€ bruts annuels

Après plusieurs années d’expériences professionnelles en CDI dans l’industrie médicale, le Technicien biologiste peut devenir responsable d’une équipe, voire d’un laboratoire. Dans ces cas, il perçoit un salaire plus élevé, entre 24 et 28K€ bruts annuels. Il peut également entreprendre une formation d’ingénieur en passant par la formation continue. 

Quelles qualités et compétences nécessaires pour exercer ce métier ?

Le métier de Technicien biologiste requiert de grandes compétences techniques pour être capable de réaliser des examens précis et de la maintenance des appareils de mesure. Il doit donc connaître les technologies liées à l’optique, l’automatisme, micro-informatique ou encore la mécanique. Avec l’automatisation et l’informatisation croissantes des méthodes d’observation et d’analyse, le Technicien biologiste doit être capable de suivre l’évolution technologique et d’adapter sa méthode de travail. La documentation technique et la notice d’utilisation associée aux appareils de mesure est difficile à lire et demande beaucoup d’attention. Il arrive souvent qu’elle soit rédigée en anglais, c’est pourquoi le Technicien biologiste doit maîtriser l’anglais technique à la perfection pour éviter toute erreur d’interprétation. 

Sur son lieu de travail, le laborantin est amené à collaborer avec d’autres intervenants scientifiques tels que des ingénieurs en chimie, des experts en recherche et développement, des assistants en technique. Son sens de l’écoute est donc indispensable à l’exercice de son métier.  

Enfin, le Technicien biologiste doit impérativement connaître les réglementations de sécurité liées à l’utilisation des différents produits chimiques et des appareils de mesure présents dans le laboratoire. En faisant preuve de rigueur et de méthodologie, le laborantin évite ainsi que les résultats de l’analyse soient faussés.  

Articles les plus lus