Trouver l’offre d’emploi qui correspond parfaitement à son profil peut s’apparenter à un parcours du combattant : choix des termes de recherche adéquats, saisie de données dans des formulaires souvent longs, le tout pour des résultats parfois mitigés. Aujourd’hui, les outils de matching (correspondance) comme Job match permettent de faire apparaître toutes les offres en adéquation avec un profil à partir de la lecture automatisée du CV. Une bonne raison d’optimiser ce document clé !

Quel format pour des résultats op​timaux ?

Que votre CV soit lu par un robot ou par un humain, il est préférable de privilégier le format Word ou PDF. Oubliez les formats image qui ne pourront jamais être lus par un programme.

L’accessibilité des données avant le design​

Le CV original - ou design - est relativement peu compatible avec les outils dits « de matching ». Il est donc essentiel de garder à l’esprit que les données du CV doivent être facilement accessibles et extractibles. Lorsque votre CV est scanné par le programme, il est « traduit » en texte brut pour faciliter l’extraction des données. Si le format est trop original (graphiques, infographies, illustrations, cadres, …), le programme ne pourra pas lire l’intégralité des informations qui y figurent.

L’importance des mots-clés

Les programmes comme Job Match scannent les CV à la recherche de mots-clés, qui sont ensuite rapprochés des mots-clés figurant dans les offres d’emploi (intitulé de poste, compétences, …). Il est donc indispensable de faire apparaître les mots-clés qui reflètent vos compétences autant que celles que rechercheront les entreprises qui recrutent des profils similaires au vôtre (inspirez-vous pour cela des annonces publiées). Utilisez des termes spécifiques à votre secteur d’activité ou à votre métier et bannissez les abréviations qu’un programme ne sera pas à même de déchiffrer.

Derrière tout robot se cache un humain…

Attention, il s’agit bien de choisir les mots-clés les plus pertinents pour votre profil, pas de rédiger une liste exhaustive de qualificatifs ou de compétences génériques. Car derrière tout robot se cache un humain, et c’est finalement toujours le recruteur que vous devrez convaincre. Il est donc important de ne pas tomber dans l’impersonnel : le CV reste l’outil qui doit vous permettre de vous différencier.

Articles les plus lus