Toutes les expériences professionnelles ne se passent pas de la même manière. Certaines se terminent même dans des conditions plus que délicates. Licenciement, démission pour cause de harcèlement moral ou parce qu’on ne s’entend pas avec des collègues ou la hiérarchie, burn-out… Les causes peuvent être multiples. Mais alors, comment parler d’une expérience professionnelle douloureuse en entretien ? Faut-il éluder la question ou au contraire s’y préparer ?

Tout comme il n’est pas recommandé de mentir sur son CV, il n’est pas conseillé d’en faire disparaître une expérience professionnelle dès lors que celle-ci dépasse quelques mois et ce même s’il vous semble difficile d’en parler ou s’il ne vous semble pas bienvenu de l’évoquer. Un trou sur un CV suscitera en effet toujours des interrogations chez un recruteur, qui interrogera par conséquent le candidat pour en savoir plus. Si vous ne pouvez justifier une période de plusieurs mois ou années sans activité, la situation peut rapidement devenir compliquée.

Ne cachez donc rien, pas même une expérience que vous souhaiteriez pourtant pouvoir oublier. Préparez-vous, en amont de l’entretien, à évoquer la situation et à l’expliquer, au cas où le recruteur voudrait mieux la comprendre. L’objectif d’un tel exercice de préparation est de rester factuel et de savoir se montrer rassurant vis à vis de votre interlocuteur le moment venu.

Comment vous préparer ?

  1. Commencez par prendre un maximum de recul par rapport à la situation.
  2. Identifiez un moyen d’aborder le sujet tout en restant objectif afin de pouvoir relater les faits et uniquement les faits.
  3. N’oubliez pas que le recruteur ne connait pas le contexte : ne le noyez pas d’informations négatives, ne cherchez pas à obtenir son soutien ni à le sensibiliser sur votre expérience, vous risquez de le mettre mal à l’aise. Insistez sur les compétences acquises et vos missions (positif) au cours de cette expérience plutôt que sur les points gênants (négatif).
  4. Entrainez-vous à en parler en simulant un entretien avec vos proches : vous devez être capable de relater votre expérience du début à la fin en expliquant pourquoi vous n’êtes plus en poste, sans que votre voix ou votre attitude ne vous trahisse.
  5. Mettez en valeur votre capacité à rebondir, le positif que vous avez pu retirer d’une telle situation. Repartez en exprimant vos motivations, votre intérêt pour le poste et l’entreprise.

Même en entretien, restez professionnel !

Articles les plus lus