Postes à responsabilité, acquisition de nouvelles langues étrangères, découverte de cultures du travail différentes, diversification des expériences… Autant d’éléments, réels accélérateurs de carrière, qui viendront enrichir un CV et permettront aux candidats de se différencier sur le marché du travail français. D’autant qu’à l’étranger, les jeunes diplômés français ont la cote et jouissent d’une reconnaissance peut-être plus grande qu’en France. Beaucoup témoignent d’expériences plus formatrices, d’une plus grande confiance des employeurs étrangers.

Côté recruteur, c’est d’ailleurs ce qui est apprécié et valorisé. Car les « expats » ramènent bien souvent dans leurs bagages des expériences professionnelles riches et des compétences recherchées (postes à responsabilité, management d’équipe, gestion de projets, maîtrise d’une ou plusieurs langues étrangères,…). Au-delà de ces compétences, des qualités telles que l’ouverture d’esprit, l’adaptabilité, la connaissance de différentes cultures et cultures d’entreprise, la connaissance de différents marchés sont des atouts recherchés, notamment au sein des groupes internationaux et des entités commerciales, associatives ou diplomatiques.

Articles les plus lus