La rubrique « Centres d’intérêt » du CV est souvent perçue comme une rubrique piège par les candidats en recherche d’emploi. Jusqu’où puis-je me dévoiler ? Est-ce pertinent ? Saurai-je assumer en entretien si l’on m’interroge sur ma passion ? Top 10 des centres d’intérêt dont on a parfois honte et pistes pour les valoriser.

Je joue du hautbois

La musique adoucit les mœurs. Certes, savoir qu’un candidat pratique un instrument n’apporte, à première vue, pas grand-chose au recruteur lorsqu’il doit faire le lien avec la fonction proposée. Mais cela en dit peut-être un peu sur vous. Vous avez passé des années au conservatoire à pratiquer et pratiquer encore jusqu’à toucher du doigt la perfection ? Vous donnez des représentations publiques, jouez au sein d’un orchestre ou d’un groupe ? Le recruteur saura en tirer des informations en entretien en échangeant avec vous (qualités comportementales).

Je suis fan de modélisme

Ce sont des choses qui arrivent… Plus sérieusement, cela peut même se révéler un atout. Vous postulez chez un constructeur aéronautique ou automobile, vous reproduisez tous les modèles depuis votre plus jeune âge ? Nul doute que vous êtes « calé » sur les produits de l’entreprise, voire sur certaines technologies embarquées !

Je suis une fille et j’aime le foot

Une fille, du sport, et alors ? Au contraire, souvent ce type de combinaison intrigue. Et puis, le sport intéresse souvent les recruteurs, ne serait-ce que pour les valeurs qu’il véhicule. Fini le cliché de la fille fan de foot; depuis 1998 les femmes sont autorisées à supporter ET à jouer, une révolution.

Je fais du stock-car le week-end

Du quoi ? Avec ça, vous êtes sûr d’éveiller la curiosité du recruteur. Ce qui ne signifie pas que l’on vous interrogera dessus. Peut être utile si vous recherchez un poste en mécanique ou dans la réparation automobile…

J’ai 25 ans et je joue au bridge en compétition

Il n’y a pas d’âge pour jouer aux cartes, si ? Et puis, le bridge nécessite ou développe des qualités qu’une entreprise saura toujours utiliser : intelligence, maîtrise technique, logique, concentration, capacité à mémoriser.

Je collectionne les dessous vintage

Euh… très bien ! Mais il n’est pas certain que cela soit tout à fait pertinent à faire apparaître sur votre CV. Au mieux cela fera tiquer le recruteur qui essaiera (essaiera) de rester objectif. Passez, à moins que vous ne postuliez chez un acteur majeur de la distribution de lingerie, dans ce cas…

J’adore les émissions de télé-réalité

Intéressant à savoir pour vos amis, moins pour la personne qui vous rencontre en entretien pour un poste de comptable ou d’agent d’accueil. Si vous postulez au sein d’un groupe média par contre, faites de vos connaissances audiovisuelles un atout lorsque cela est pertinent.

J’ai mis en place le comité de soutien François2012

Attention, même si vous êtes un inconditionnel de la vie politique française, veillez toujours à ne pas mentionner dans votre CV des éléments qui pourraient déranger. Les questions politiques ou religieuses par exemple relèvent plutôt de la sphère privée et les orientations des candidats ne doivent pas apparaître sur un curriculum vitae. Au mieux si vous voulez mettre en avant un projet de ce type, ne lui attribuez pas de couleur.

Je vis pour Call of Duty

Excellent si vous convoitez un poste chez un éditeur de jeux vidéos, par exemple. Autrement, attention à la controverse. C’est quitte ou double : vous rencontrez un recruteur aussi passionné que vous, qui comprend votre passion et les qualités inhérentes aux joueurs (anticipation, maîtrise technique, tactique, abnégation, recherche de perfection, fonctionnement en équipe, …) ou bien quelqu’un qui, à l’inverse, voit dans les jeux armés une réelle menace. Le biais reste humain.

Je participe à des reconstitutions de scènes médiévales

Alors ça ! Et où, quand, comment ? Là aussi, vous éveillerez certainement la curiosité de la personne qui vous rencontre. Cela aurait le mérite d’être « original ». Préparez-vous donc à en parler, au cas où, et réfléchissez au lien que cela vous permettra de faire avec le job que vous convoitez (technique, logistique, connaissances historiques, etc.).

Tout cela pour dire : il n’y a le plus souvent pas de honte à avoir. Sachez par contre toujours rester neutre et évitez donc de faire apparaître des activités qui pourraient s’avérer compromettantes pour vous. Gardez toujours à l’esprit que l’important pour le recruteur est de pouvoir faire un lien entre vos centres d’intérêt et leur intérêt pour le poste à pourvoir (que disent-ils sur votre personnalité, vous garantissent-ils des connaissances techniques supplémentaires, quelle valeur ajoutée ?). Restez pragmatique !

Vous êtes en recherche d'emploi ?

Découvrez toutes les offres disponibles sur notre site.

Postulez maintenant

Job Match

Gagnez du temps et accédez directement aux offres d'emploi qui vous correspondent !

Téléchargez votre CV

Articles les plus lus