Autrefois sous-valorisé et peu considéré, le travail temporaire (intérim et management de transition) est aujourd’hui vu comme une opportunité pour de nombreux travailleurs et employeurs. L’accroissement des responsabilités, l’augmentation des fonctions qualifiées et l’adaptabilité du personnel offrent des perspectives plus que positives à cette forme de travail parfois décriée.

Pour réaliser cette étude internationale, nous avons invité des entreprises, entrepreneurs et des salariés du monde entier à partager leurs expériences et leurs perceptions sur l’évolution du travail temporaire et du management de transition.

Des intérimaires présents dans tous les métiers

Le recours au travail temporaire et au management de transition est beaucoup plus large et diversifié aujourd’hui que par le passé. Il couvre dorénavant tous les secteurs d’activité et tous les métiers.   

Finance, Ingénierie et Logistique : Top 3 des métiers recourant le plus au travail temporaire :

Par ailleurs, les missions confiées aux intérimaires sont également devenues beaucoup plus variées.

Des travailleurs temporaires de plus en plus agiles

L’étude montre que les salariés en mission sont très vite autonomes. La nécessité de travailler sans supervision rapprochée se vérifie à l’échelle mondiale et les managers attendent de ces employés qu’ils fassent preuve d’indépendance. 

Évolutions des missions du travail temporaire et du management de transition :

Du généraliste au spécialiste

La spécialisation prend le pas dans les missions temporaires, avec une tendance croissante des entreprises à recourir à des intérimaires pour des postes plus qualifiés. Le niveau de diplôme de la population interrogée en est le reflet : près de la moitié des managers de transition sont titulaires d’un master ou d’un MBA et, sur tous les intérimaires interrogés, 7 sur 10 possèdent au moins une licence.

Le travail temporaire : une expérience de plus en plus valorisée sur le marché

L’expérience est appréciée par les employeurs : plus de 8 candidats interrogés sur 10 avaient au moins 5 ans d’expérience professionnelle dans des missions de travail en intérim ou de management de transition. Le profil des intérimaires évolue : dans la plupart des régions représentées, la majorité des participants ont plus de 30 ans.

C’est un fait, les employeurs savent de plus en plus reconnaître la plus-value que peut apporter un intérimaire : adaptabilité, dynamisme, expériences dans plusieurs milieux et secteurs professionnels, etc. Pour une entreprise, dans un contexte où les métiers et compétences ne cessent d’évoluer, les avantages d’embaucher des intérimaires sont indéniables. D’ailleurs, les missions d’intérim, et plus particulièrement d’intérim spécialisé, très qualifié, ont tendance à être de plus en plus valorisées sur un CV.

Téléchargez notre étude internationale sur le travail temporaire (2016)

Et la France ? Qui sont les intérimaires  

Découvrez notre focus sur les données France sur l'intérim spécialisé

Méthodologie

Cette étude a été réalisée via une enquête en ligne. Nous avons obtenu 1 954 réponses de managers dans des sociétés employant du personnel intérimaire et 4 092 réponses de salariés en mission.

Terminologie employée:

  • « Travail temporaire ou Intérim » est défini comme une relation entre trois acteurs : l’agence de travail temporaire, le salarié qui est en mission pour une période donnée et l’employeur.
  • « Management de transition » fait référence à des managers ou des dirigeants expérimentés en mission pour une durée déterminée afin de gérer des périodes de transition, de crise ou de changement dans une entreprise.

Articles les plus lus