Pour pallier l’obsolescence des compétences, particulièrement rapides sur certains métiers sous l’influence des technologies et des nouvelles offres qui y sont liées (e-commerce, expérience d’achat personnalisée, relation à distance, automatisation ou globalisation des processus, …), le recours à la formation professionnelle continue devient un prérequis pour rester performant. En complément, le Compte Personnel de Formation (CPF) peut permettre aux actifs d’envisager avec sérénité leurs projets d’évolution ou de reconversion professionnelle, à condition de savoir de quoi on parle !

C’est quoi, le Compte Personnel de Formation ?

Aujourd’hui, près d’un tiers des actifs se montre incapable de se prononcer sur l’efficacité du Compte Personnel de formation (CPF), remplaçant du DIF (Droit Individuel à la Formation), selon notre étude Page Personnel-Michael Page/IFOP "Les grandes tendances de l'emploi"*. Le manque d’information perçu au sujet de cet outil ne contribue à l’évidence pas à sa bonne appropriation…

Accessible à tous les salariés, tout au long de leur vie active, pour suivre une formation qualifiante ou certifiante, réaliser une validation des acquis de l'expérience (VAE) ou un bilan de compétences, ou être accompagné dans une création d’entreprise, le Compte Personnel de formation devrait pourtant susciter l’intérêt des actifs.

Le CPF est alimenté automatiquement après chaque année travaillée et les droits enregistrés restent acquis même en cas de changement d'employeur ou de perte d'emploi. Le site du Service Public Mon compte formation met à la disposition des utilisateurs toutes les informations nécessaires à la compréhension et à l’utilisation du Compte Personnel de Formation. On y trouve notamment le récapitulatif des droits acquis tout au long de la vie professionnelle et la lsite des formations éligibles au CPF, dont il est possible de bénéficier sous réserve d’un crédit d’heures (devenus crédit en euros) suffisant.

>> Lire aussi : Quelles compétences pour faire la différence demain ?

Comment utiliser mon Compte Personnel de Formation ?

L'utilisation du CPF relève du salarié, et non de l’employeur qui répond lui d’une obligation de formation professionnelle continue. L’avantage, c’est que ce dernier ne peut donc pas exiger que les droits constitués dans le cadre du Compte Personnel de Formation du salarié soient utilisés pour financer une formation professionnelle spécifique. L’entreprise peut inciter son employé à choisir une formation en lien avec son activité professionnelle afin que celui-ci développe de nouvelles compétences qui pourront lui être utiles pour mieux performer au quotidien, mais c’est au salarié que revient le choix, et un refus d'utiliser le CPF dans cette perspective ne constitue pas une faute.

Le salarié pourra demander à réaliser une formation dans le cadre du CPF sur son temps de travail. Dans ce cas, il devra au préalable obtenir l’accord de son employeur – libre d’accepter ou non -. En cas de décision favorable, le salarié sera rémunéré durant la période de formation. En cas de refus de l’employeur, le salarié pourra suivre la formation choisie en dehors de ses horaires professionnels.

>> Lire aussi : Top 5 des métiers porteurs aujourd'hui et demain.

Puis-je utiliser mon Compte Personnel de Formation pour changer de métier ?

L’utilisation du CPF a effectivement pour objectif de favoriser la mobilité des salariés en proposant plus de flexibilité dans les choix de parcours professionnels et de trajectoires personnelles. Aujourd’hui, seuls 38% des actifs (et 29% des cadres) jugent néanmoins ce dispositif efficace. Changer de métier, choisir de reprendre ou de créer une entreprise, renforcer un socle de compétences existant : autant de projets d’évolutions individuelles auxquelles le CPF peut pourtant contribuer !

>> Lire aussi : Reconversion, quels sont les métiers qui ont la cote ?

TÉLÉCHARGEZ LE RAPPORT D’ÉTUDE « LES GRANDES TENDANCES DU MARCHÉ DU TRAVAIL »

*Enquête menée avec l’IFOP auprès d’un échantillon de 1824 actifs occupés, dont 1004 cadres en février 2020.

Articles les plus lus