L’avis de notre expert, Sacha Kalusevic, Directeur Senior Digital, Marketing & Communications chez Page Personnel

Les métiers du marketing traditionnel face au défi de l’externalisation 

Ce n’est un secret pour personne que depuis le début des années 2000, le marketing « généraliste » connait un déclin en France. Pour autant, nos « chères » écoles de commerce, re-brandés en « école de management » pour donner une connotation moins « Commercial », continuent de former des cohortes entières de jeunes diplômés au marketing « traditionnel » (mais c’est un autre sujet).
Entre les crises successives de 2001 et 2008 et l’uniformisation des marchés européens, de nombreux groupes ont mis en place des politiques de réduction de coût portant sur les fonctions Support dont le marketing. 
Première conséquence, certains Groupes internationaux ont fait le choix de centraliser les fonctions marketing dans des pays où les charges salariales sont plus faibles.
Si en Europe, certains pays tels que le Royaume-Uni, les Pays Bas, l’Espagne ou encore l’Irlande ont su profiter de cette dynamique et sont devenus des points névralgiques pour l'accueil de centres d'expérience client, ces restructurations ont touché de plein fouet les départements marketing en France qui ont vu leurs effectifs diminuer.  
Et c’est là la seconde conséquence car malgré cette baisse des effectifs, les missions, la productivité et le ROI attendus d’un service marketing ont augmenté. Au final, ceux en CDI conscients du contexte, sont peu enclin à prendre le risque de changer de postes et à contrario, les nombreux nouveaux arrivants sur le marché, confrontés à une tension forte sur les postes en Marketing, accèdent à leur 1er emploi par des contrats dits « précaires » avec l’espoir de décrocher un CDI à moyen voire long terme.  

Le marketing français est-il mort ? Travailler dans le marketing en France aujourd’hui

Rassurez-vous, si certains postes traditionnels sont aujourd’hui moins recherchés par les recruteurs, les métiers du marketing ont encore de beaux jours devant eux
En effet depuis 2010, nous constatons un développement très important du marketing digital et des métiers du web. Au départ, moteurs sur l’innovation du marketing digital, les pure-players du web ont été suivis par des acteurs « traditionnels » (Banque Assurance, Energie, Industrie, Grande Distribution…) et depuis 2012, nous notons une forte accélération de création de postes en marketing digital dans ces secteurs. Poussée par un nombre impressionnant de start-ups désireuses de challenger les acteurs traditionnels sur leur marché, les acteurs « traditionnels » accélèrent leur digitalisation.
L’effet est significatif en 2016/2017 sur l’emploi de spécialistes du Marketing puisque le nombre d’emploi en marketing est reparti à la hausse pour la 1ère fois depuis 2007… tiré en majorité par le digital.
Néanmoins, le marché a évolué et les attentes ne sont plus les mêmes. Le nombre de candidats désirants occuper un poste en marketing reste toujours plus important que le nombre de postes à pourvoir. Seuls les candidats ayant acquis une forte spécialisation en Marketing ou ayant pris le virage du digital (Data / SEA / SEO / Content / Display ...) tirent leur épingle du jeu et sont les plus recherchés.

Top 3 des métiers qui recrutent dans le marketing en 2019 :

  • Data Scientist
  • Display Manager (On line Advertising)
  • UX Designer

Zoom sur les métiers du M-commerce : l’essor du commerce électronique en France promet de nombreux postes à pourvoir

Face à la croissance du commerce électronique, les entreprises françaises recherchent de nombreux experts en marketing digital. Selon le site Internet export.gov consacré au commerce international, qui accompagne les entreprises américaines dans la mise en œuvre de leurs stratégies commerciales mondiales, la France a enregistré plus de 835 millions de transactions en ligne, soit 6 % (80 milliards d'euros) de son commerce de détail global.
Le commerce électronique via des appareils mobiles connectés, ou « M-commerce », a connu une croissance spectaculaire en France ces dernières années. Selon les derniers chiffres publiés par la fédération du e-commerce et de la vente à distance, les ventes sur mobile ont augmenté fortement entre 2016 et 2017 pour représenter dorénavant 16% des achats, ce qui équivaut à 11,2 milliards d’euros sur les 72 milliards de chiffre d’affaires généré par le e-commerce. Aujourd’hui, 36,6 millions de français achètent sur internet, dont 1/4 via mobile soit 9,3 millions de personnes. 
La croissance rapide des ventes sur Internet ces dernières années a entraîné une demande accrue de spécialistes du marketing en ligne. En France, les spécialistes du marketing devaient consacrer plus d'un quart (26,4 %) de leurs dépenses publicitaires au numérique sur l'année 2018, avec des investissements en hausse de 5,2 % dans ce secteur représentant 2,73 milliards d'euros, d'après les prévisions publiées par le site eMarketer.
Tout ceci fait de la France l'un des hauts lieux du marketing en Europe. Selon notre étude, la France se place en 7ème position du classement mondial des destinations les plus attractives pour les professionnels du marketing souhaitant donner un nouvel élan à leur carrière. 
Méthodologie 
PageGroup a interrogé, pour Trends Watch, 18 352 demandeurs d'emploi dans le monde, qui se sont inscrits sur nos sites Internet Michael Page et Page Personnel au cours du 3ème trimestre 2017. Sur les 1 496 professionnels du marketing qui ont participé à cette enquête, 64 % étaient prêts à s'expatrier pour profiter de nouvelles offres d'emploi, d'un meilleur salaire ou d'un autre cadre de vie.
Si vous êtes en recherche d’emploi, visitez la section candidats.

Vous cherchez à recruter ? Contactez-nous

Articles les plus lus