Spécialiste en recherche et développement (R&D), l’Ingénieur procédés est chargé de concevoir, gérer, contrôler et optimiser les processus de production industriels. Il peut exercer son métier dans différents domaines comme la pharmaceutique, la chimie, le cosmétique, l’agroalimentaire, la mécanique ou encore l’énergie. Vous souhaitez devenir Ingénieur procédés ? L’équipe de Page Personnel vous explique les enjeux de cette profession, ainsi que la formation, les qualités et les compétences requises par les recruteurs. 

Quelles sont les principales missions de l’Ingénieur procédés ?

Dans le domaine de la recherche et du développement (R&D), la mission principale de l’Ingénieur procédés est de développer des procédés, autrement dit des méthodes employées pour parvenir à la fabrication d’un médicament ou d’un dispositif médical. Pour cela, il travaille à la conception de technologies innovantes pour optimiser la production et éviter le gaspillage. Pour accomplir cette tâche, l’Ingénieur procédés utilise les lois de la nature comme la mécanique des fluides, la distillation ou encore les principes de la thermodynamique. Chaque innovation est modélisée à l’aide de logiciels de conception et de simulation des procédés. Une fois les schémas établis, l’ingénieur dimensionne les équipements et le matériel pour la mise en œuvre du projet. 

Une fois des résultats satisfaisants obtenus, l’ingénieur en génie des procédés procède à des analyses de faisabilité et présente son projet aux responsables de l’entreprise. Il met en avant les avantages économiques, environnementaux, chimiques et pratiques de sa nouvelle méthode. Au cours de la réunion, il rassemble les avis et conseils émis par ses supérieurs. 

Si l’entreprise approuve ce nouveau procédé, l’ingénieur process passe à l’étape supérieure de son activité : l’industrialisation. Il devient alors responsable, supervise et coordonne une équipe de techniciens et d’ingénieurs pour installer les nouveaux appareils. En parallèle, il prépare la notice d’utilisation et réunit des informations détaillées concernant l’installation. Dans le Piping and Instrumentation Diagram, aussi appelé schéma de procédé et d’instrumentation, l’Ingénieur procédés indique le fonctionnement de l’installation dans le moindre détail technique et chimique.  

Une fois la production et l’industrialisation lancées, il s’assure de la bonne mise en route de l’appareil en question et vérifie la sécurité de l’installation. En collaboration avec le responsable de la production, l’ingénieur process forme le personnel de l’entreprise et les techniciens pour garantir un flux de travail efficace. 

Sa mission ne s’arrête pas là puisqu’il doit intervenir en cas de dysfonctionnement mais également réunir toutes les données propres au nouveau procédé telles que le rendement, l’efficacité du travail et la qualité du produit final. 

Quelle formation et diplômes pour devenir Ingénieur procédés ?

Pour exercer le métier d’Ingénieur procédés, il faut avoir un niveau Bac +5 minimum qui permet d’obtenir le grade d’ingénieur. Pour parvenir à leurs fins, certains bacheliers choisissent d’intégrer une des grandes écoles d’ingénieurs, la formation de référence en France. Ils suivent alors une formation généraliste avec une spécialité en génie des procédés ou en génie chimique. D’autres passent par le cursus universitaire où ils suivent une formation en chimie et procédés comme un BTS, un DUT, une licence professionnelle ou un Master avec une spécialité génie des procédés ou une spécialité ingénierie des procédés. 

Au cours de sa formation, l’étudiant en ingénierie des procédés obtient de solides connaissances techniques dans de nombreuses matières comme les mathématiques, la chimie, la physique, la mécanique et la thermodynamique, l’énergie mais aussi l’économie, la gestion, le dessin industriel et la science des matériaux. 

Une fois diplômés, les jeunes ingénieurs en génie des procédés peuvent se lancer à la recherche d’une offre d’emploi intéressante. Pour cela, ils peuvent faire confiance à Page Personnel, le leader du recrutement dans l’industrie médicale. Trouvez votre premier emploi en CDI ou en CDD dans une entreprise en France. 

Quel est le salaire de l’Ingénieur procédés ?

En qualité de génie des procédés, le métier d’Ingénieur process est très recherché dans l’industrie médicale. Les offres d’emploi ne manquent pas dans les cabinets de recrutement. Dès leur premier emploi en CDI, les jeunes diplômés peuvent négocier une rémunération très attractive au moment du recrutement. En France, un Ingénieur procédés débutant peut ainsi percevoir un salaire situé entre 28 et 34K€ bruts annuels en début de carrière. Cette rémunération peut atteindre 55K€ bruts annuels   pour un Ingénieur process senior en CDI. 

Après une dizaine d’années, le génie des procédés peut se lancer à la recherche d’une nouvelle offre d’emploi pour devenir chef de projet industriel, responsable de fabrication ou directeur de site de production. En qualité d’expert, il peut également choisir de se mettre à son compte en tant que consultant en organisation industrielle pour accompagner les entreprises du secteur dans ses projets d’organisation en matière de stratégie opérationnelle et de développement de nouveaux marchés par exemple. 

Quelles qualités et compétences requises pour exercer ce métier ?

Le métier d’Ingénieur process requiert des compétences techniques très avancées. Au-delà de ses connaissances, il doit faire preuve de nombreuses autres qualités pour exercer sa profession dans les meilleures conditions. 

L’ingénierie des procédés est un domaine interdisciplinaire qui évolue dans un environnement pluriel. Le métier d’Ingénieur procédés exige donc une double compétence, à la fois technique et managériale. D’un côté, il doit être capable de maitriser des logiciels complexes de conception pour présenter ses estimations aux investisseurs. De l’autre, il doit superviser une équipe de techniciens et d’ingénieurs avec rigueur, précision et concentration. Pour accomplir sa mission, il devra donc faire preuve d’un grand sens de l’observation, d’analyse et de synthèse

L’une des compétences recherchées par les recruteurs du secteur est la créativité. Un Ingénieur procédés doit faire preuve d’innovation pour concevoir de nouveaux procédés de fabrication et des équipements adaptés à l’industrialisation. 

Articles les plus lus