Sous l’impulsion du droit international et afin de répondre aux exigences de l’AMF, à savoir le respect de l’éthique et de la limitation des risques, les établissements bancaires en France et en Europe se dotent de plus en plus de services chargés de limiter les risques bancaires, d’assurer le suivi de la conformité de leurs clients et des transactions effectuées (Compliance).

Le rôle du Gestionnaire Know Your Customer

Le gestionnaire KYC (Know Your Customer) a pour objectif principal d’identifier les tentatives de fraudes, de blanchiment d’argent, de financement de terrorisme  au sein des établissements bancaires. Il a pour missions clés l’étude des dossiers clients (origine des fonds, définition des clients, objectifs des opérations financières, traçabilité de l’argent). En cas de non-respect des obligations de contrôle, de prudence via à vis de l’origine des clients et des fonds dont ils ont la gestion, les établissements bancaires s’exposent à des sanctions financières, judiciaires ou disciplinaires.

Quelle formation pour accéder aux métiers de la Compliance ?

Il n’existe aujourd’hui pas de formation spécifique, en école ou à l’université, pour accéder aux fonctions du KYC & de la Compliance. Pour cette raison, on retrouve dans les équipes des profils divers et variés, tant au niveau des formations que de l’expérience. Les profils bancaires comme les Gestionnaires Back-Middle Office ou encore les profils d’auditeur interne, de contrôleur financier ou issus du secteur juridique sont fortement appréciés. Ce poste requiert en effet des connaissances multidisciplinaires : bancaires, financières et juridiques.

Une aubaine pour les jeunes ?

Pour pallier le manque de formations dédiées post-bac ou en master, les entreprises apprécient de former les étudiants dans le cadre de leur alternance et/ou stage, avant d’éventuellement leur proposer un CDI sur ces métiers. Les jeunes diplômés débutent généralement sur des postes d’analyste KYC, de gestionnaire LAB (Lutte anti Blanchiment) ou ALM (Anti Laundering Money). Ils ont pour missions principales l’analyse des documents, l’élaboration des statistiques risques clients ou encore l’analyse de crédibilité des clients. Ils pourront ensuite évoluer vers des postes de contrôleur des risques ou de manager en tant que responsable d’équipe. Ces fonctions nécessitent un bon relationnel et une curiosité certaine car les personnes sont en relation avec l’ensemble des équipes de l’entreprise, ainsi qu’avec les clients. L’anglais est par ailleurs souvent indispensable sur ces postes.

Comment expliquer l’augmentation des besoins en recrutement sur les métiers du KYC et de la Compliance ?

Plusieurs facteurs expliquent la hausse des besoins. Il faut noter par exemple que la situation géopolitique s’est compliquée et que, parallèlement, les volumes de transactions, sur le plan national comme international, ont fortement augmenté. Il y a donc une réelle volonté des banques de détail et banques d’investissement de renforcer le suivi des opérations et de mettre en place des procédures afin de se prémunir d’un maximum de risques, et de tout évènement qui pourrait nuire aux établissements en termes d’image ou de sécurité.

Découvrez plus d’informations sur le métier d'analyste kyc ainsi que son niveau de salaire annuel dans notre dernière étude de rémunérations.

Vous êtes à la recherche d’une opportunité pro en KYC ou Compliance ? Découvrez toutes nos offres d’emploi dans le secteur bancaire à Paris et en région.

Si vous êtes en recherche d’emploi, visitez la section candidats.

Vous cherchez à recruter ? Contactez-nous

Articles les plus lus