Selon la dernière étude Novalto-Le Figaro, les PME seraient prêtes à assurer leur rôle de moteur de l’emploi à nouveau en 2013. La moitié des PME-TPE se disent par ailleurs intéressées par des profils de jeunes diplômés et 61% par des profils plus expérimentés. Des chiffres intéressants qui ne manquent pas de susciter l’intérêt des jeunes, et moins jeunes, demandeurs d’emploi. Faut-il aujourd’hui préférer un emploi dans une entreprise à taille humaine ou dans un grand groupe national ou international ?

Pour répondre à cette question, plusieurs points sont à prendre en compte. Il s’agit avant tout de savoir ce que l’on recherche. Lorsque l’on pense mobilité, carrière à l’international, hauts salaires, ce sont avant tout les groupes qui viennent à l’esprit. Si l’on recherche des missions à porter pleinement, un équilibre personnel plus grand et un environnement de travail plus « familial » et propice à l’initiative, ce sont aux plus petites structures que l’on pense.

Intérêt des postes et missions

De manière générale, on constate que, si les perspectives de mobilité géographique peuvent se révéler moins intéressantes dans les PME, l’intérêt des postes et des missions y est souvent plus grand. Ceci s’explique par l’aspect moins compartimenté des missions dans les structures de plus petite taille et par la plus grande autonomie laissée aux salariés dans la réalisation de leurs tâches. Par exemple, un comptable évoluant dans une PME pourra être seul en charge de la gestion des paies, de la comptabilité clients et fournisseurs entre autres (comptable unique), tandis qu’un grand groupe aura tendance à employer pour chaque domaine un ou plusieurs comptables dédiés. Dans une grande entreprise, un comptable évoluant au sein du pôle comptabilité fournisseurs pourra ainsi être spécialisé sur les frais généraux et se consacrer exclusivement au suivi des notes de frais. Pour se diversifier au sein d’un groupe, il faudra ainsi souvent changer de poste tandis qu’un profil comptable en PME aura pu développer une plus grande polyvalence.

Sécurité de l'emploi

Dans les grands groupes, où la hiérarchie et la répartition des tâches sont peut-être plus marquées, les salariés recherchent une certaine sécurité, un certain confort. La sécurité de l’emploi est-elle réellement plus grande dans les groupes ? C’est ce qui ressort du Baro-éco de Viavoice pour HEC, Le Figaro et France Inter publié en mai dernier. Les cadres notamment plébiscitent les entreprises qui recrutent comme EDF (6000 recrutements en 2013), Total (1500) et EADS (2000). Suivent la SNCF, Google, L’Oréal ou encore Air France ou Orange, des entreprises a priori solides et dynamiques. Mais comment parler de dynamisme sans évoquer les TPE et start-ups dont certaines, en plein bloom, recherchent activement des talents, notamment parmi les plus jeunes ? Les avantages au sein de ces structures ? Des responsabilités d’emblée plus grandes, une relation de proximité avec tous les acteurs de l’entreprise, l’engagement de tous en vue d’atteindre les objectifs visés et la possibilité d’exprimer son potentiel peut-être plus librement que dans des entreprises classiques.

Rémunération

Du côté des salaires, les employés des grands groupes sont majoritairement mieux lotis à poste équivalent que ceux des entreprises de taille intermédiaire, avec des salaires d’entrée généralement  plus élevés (+10% pour les employés, +3% environ chez les cadres). Cependant, c’est dans la notion de « poste équivalent » que réside la subtilité. Comme nous l’évoquions, les structures étant différentes, la répartition des tâches l’est également bien souvent. De fait, les profils de poste sont alors difficilement comparables. Côté avantages, il sera donc plus judicieux de parler des primes de résultats, de l’intéressement, de la participation ou encore de l’épargne d’entreprise et des systèmes de prévoyance et complémentaire maladie dont bénéficient plus régulièrement les salariés des grandes entreprises.

Équilibre vie professionnelle / vie privée

Sur le plan de l’équilibre vie professionnelle / vie privée, les salariés des grands groupes bénéficieront en général d’avantages plus importants (CE, salles de sport, voyages, tickets restaurant…), mais devront en contrepartie faire face à une pression parfois importante. Par ailleurs, les TPE/PME sont très implantées dans le tissu économique local y compris hors des grandes villes ce qui permet, lorsque l’on est salarié, de jouir d’une qualité de vie parfois plus grande (proximité lieu de travail / habitation, loyers, espaces verts,…).

Sachez trouver l’environnement qui vous correspond le mieux !

 

Articles les plus lus